Scènes de vies à Yangon

Catégories Myanmar

Changement de décor en Birmanie, renommée Myanmar depuis 2010. Ce pays méconnu est frontalier à la Thaïlande et n’a pourtant rien de semblable.

Le Myanmar, longtemps sous l’emprise d’un régime totalitaire, commence tout juste à s’ouvrir au monde extérieur. Hormis Coca Cola, très peu de grandes enseignes ont percés le marché et tous les produits à disposition sont des produits locaux. Ce qui préserve la culture Birmane de la mondialisation et fait du Myanmar un pays encore authentique.

De plus, le quartier historique de Yangon témoigne de l’air colonial Britannique. Après leur départ, les bâtiments sont restés en l’état et n’ont pas été entretenus, ce qui n’a pas empêché la population de s’installer dans certains d’entre eux. Ces immeubles qui semblent abandonnées et pourtant habités offrent un décor étonnant.

A première vue nous pensons voir des petits moines, mais il s’agit en fait de petites nones, qui bénéficient du même traitement que leurs frères, elles ont les cheveux rasés.
Tous les restaurants de rue ont des airs de dînette !
Le point fort au Myanmar : le câblage électrique.

L’un des derniers bâtiments coloniaux en état.

Un petit tour au traditionnel marché de nuit dans le quartier chinois.

On vous laisse apprécier la gastronomie locale…
Le durian, un fruit très apprécié en Asie du sud-est… Son odeur pique autant que son écorce !

La pagode Shwedagon est la plus impressionnante et importante du pays. Ce lieu saint bouddhiste est le premier centre religieux du Myanmar. C’est comme un petit village où tout le monde trouve sont espace pour se recueillir.

Nous nous asseyons dans un coin pour nous imprégner de la vie de ce lieu jusqu’à la tombée de la nuit. À notre grande surprise, nous avons vue notre cote de popularité augmenter lorsque plusieurs Birmans, le sourire aux lèvres, nous ont sollicités pour une séance photo.

Cérémonie de passage au statut de moine / none

Ici, quasiment toutes les femmes, enfants, et même certains hommes appliquent cette poudre blanche sur leur visage, le thanaka. Outre sa fonction cosmétique, le thanaka procure une sensation rafraîchissante, protège de la brûlure du soleil et fait office de soin pour la peau.
Ici, tout le monde doit marcher pieds nus, le ménage se fait donc de manière synchronisée et en un passage !
Le stûpa central (en travaux à notre passage) atteint la hauteur de 98 mètres

On distingue les nones des moines par la couleur de leur robe.

Ici les hommes, comme les femmes, portent le longyi, sorte de tissu noué en « jupe », qui est le vêtement traditionnel. Souvent porté avec une chemise pour les hommes, et avec un haut assorti pour les femmes.

Les immeubles désaffectés de Yangon font le paradis des amateurs d’ « urbex » (exploration urbaine) et nous ont donné envie de nous rendre dans un ancien parc d’attraction abandonné en plein centre ville.

La nature y a repris ses droits et le temps semble figé. La musique de la rue et les rires des enfants provenant du parc d’à côté donnent l’illusion que ce parc est toujours en activité.

15 commentaires sur “Scènes de vies à Yangon

  1. Appreciating the dedication you put into your site and detailed information you offer.
    It’s awesome to come across a blog every once in a while that
    isn’t the same old rehashed material. Wonderful read! I’ve saved
    your site and I’m adding your RSS feeds to my Google
    account.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *