Une pincée de Sucre

Catégories Bolivie

Comme à chaque voyage de nuit, l’arrivée au terminal de bus au petit matin se fait péniblement, mais cela nous offre l’occasion de voir la ville, encore endormie, émerger. Assis sur un banc dans un parc, nous attendons patiemment l’heure du checking.

L’heure sonne, il est temps de nous délester du paquetage qui nous sert de maison pour retrouver notre mobilité et nous fondre dans la masse. Nous partons à la découverte de Sucre, (prononcez « Soucré ») surnommée la cité blanche, en commençant par l’incontournable place centrale autour de laquelle gravite la foule.

De gentilles étudiantes demandent une interview pour un devoir d’école au sujet de nos études et des méthodes d’enseignement que nous avons eues. Avec un anglais à couper à la hache, nous comprenons tant bien que mal leurs questions!

Passage obligé au marché pour faire quelque provisions. Après avoir connu celui de Cochabamba celui-ci paraît minuscule mais on y retrouve, malgré tout, la même atmosphère, les mêmes couleurs, les même odeurs qui flottent dans l’air, et les mêmes visions d’horreur au rayon boucherie.

Malgré sa petite taille, Sucre fait honneur à la culture française avec sa tour Eiffel miniature (décorée d’une banderole de signes chinois, original!) et la présence de l’alliance française où l’on peut s’offrir un petit déjeuner d’exception !

A l’occasion de la fête d’Halloween, nous partons nous promener dans le grand cimetière de Sucre où sont enterrés les grandes familles ainsi que tous ceux qui ont les moyens de s’offrir un emplacement dans ces grands HLM mortuaires.

Toujours sur la même thématique, nous terminons la soirée par une toile devant le film Halloween. De tous les films à l’affiche, certainement le plus simple à comprendre pour notre niveau d’espagnol.

 

Petite pause dans la cour intérieur d’un restaurant, où nous dégustons des salteñas, sorte de chaussons fourrés dont les Boliviens raffolent

 

On ne dirait pas comme ça, mais on profite d’un petit arrêt chez le glacier pour travailler sur le blog, Jérémy à la rédaction des articles et Virginie au tri des photos!

 

Notre séjour à Sucre se termine par la visite de l’église La Merced, qui nous offre, depuis son toit, une vue imprenable sur la ville.

Une grande cloche…

2 commentaires sur “Une pincée de Sucre

  1. c est magnifique votre périple en Amérique du sud ,tout ces paysages envoutants ou l histoire des sites visitées se déversent a vos yeux
    aujourd’hui hui pour mes 60 ans je me dis qu a votre age je n aurais pas eu cette maturité pour faire ce tour du monde ainsi profiter de ces moments vécues et des rencontrres fructueuses pour vous laisser des souvenirs indélébiles
    bisous

    1. Merci Christian pour ce gentil message. C’est vrai qu’il a fallut faire preuve d’un peu de courage pour sauter le pas. Cela n’a pas été facile de quitter notre famille, travail, amis, notre vie, mais c’est une aventure incroyable qui nous ouvre sur le monde chaque jour. Nous pensons à toi en tous cas pour tes 60 ans, synonyme, bientôt, de beaucoup plus de temps pour toi, et donc la possibilité de partir voyager à travers ces magnifiques pays! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *