Traditions et fête à La Paz

Catégories Bolivie

De toutes les frontières terrestres que nous avons traversées, celle pour se rendre en Bolivie était la plus rapide. Nous arrivons à la gare de bus de la Paz où le style architectural du bâtiment dénote avec celui des autres gares, et pour cause, le designer n’est autre que Gustave Eiffel.

La Paz est la troisième ville la plus peuplée du pays (2,700 millions d’habitants). Le centre historique est très fréquenté et animé. Nous arpentons ses rues et ses marchés pour nous imprégner de cette atmosphère ambiante.

De nombreuses femmes, appelées Cholitas, portent la tenue traditionnelle, dont le bombín, version bolivienne du fameux chapeau melon !

Le gouvernement a décidé que l’horloge visible sur le fronton du Parlement, à La Paz, tournerait désormais vers la gauche, avec une numérotation inversée. Objectif: représenter l’identité des peuples du Sud.

Sur recommandation du guide du routard, nous nous rendons au détour d’une ruelle pour y découvrir l’insolite « Marché aux sorcières ». C’est un lieu où se vendent offrandes (fétus de lama séché, …) et objets de cultes magiques de la culture Aymarane. (âmes sensibles s’abstenir)

 

Nous prenons le téléphérique pour nous rendre sur les hauteurs, dans la banlieue de El Alto, où se tient l’un des plus grands marchés plein air d’Amérique Latine. Des étales à perte de vue proposant un choix impressionnant de produits tel que des voitures en pièces détachées, des composants électroniques à venir dessouder soi même sur des circuits imprimés hors d’usage …

A défaut de pouvoir aller voir une pièce de théâtre, nous décidons d’assister à une session de Lucha Libre, le catch local où s’affrontent, entre autres, les Cholitas en tenue traditionnelle. Assis au premier rang, nous étions aux premières loges pour réceptionner les combattantes sur nos genoux lors des sorties de ring.

De retour au centre, une surprise inattendue, la rue principale est bloquée à la circulation pour laisser place à une grande parade qui célèbre la culture Bolivienne. L’occasion pour nous de voir en action les superbes masques et costumes vus précédemment au musée ethnographique. La chorégraphie des danseurs en formation était parfaitement rythmée par les orchestres. Impressionnant, entraînant et très beau !

3 commentaires sur “Traditions et fête à La Paz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *