Machu Picchu, merveille du monde

Catégories Pérou

Malgré l’affluence touristique, le Machu Picchu reste un lieu difficile d’accès pour les backpackers. Il y a bien le train qui est le seul et unique moyen de locomotion pour s’y rendre, mais à cause de cette exclusivité, l’exploitant de la voir ferrée impose un tarif qui contraint nombre de backpackers à opter pour un chemin alternatif.

Même si les routes empruntées avaient des allures de route de la mort et qu’il a fallut terminer le chemin à pied, dans le noir, à longer la voie ferrée, nous ne regrettons pas cette aventure qui laisse le sentiment d’avoir mérité son entrée au Machu Picchu !

Nous arrivons au pied de la montagne où se trouve la cité perdue dans le village d’Aguas Calientes, qui lui doit probablement son existence. Bien qu’il soit perdu au milieu des montagnes, ce village a tout pour satisfaire la demande des touristes. Nous trouvons une modeste chambre pour passer la nuit, bercés par le bruit de la chasse d’eau fuyarde.

Le lendemain, lever à 4h pour avoir une place dans les premiers bus qui montent au site. Les plus téméraires, choisissent de gravir la montagne à la lampe frontale. Nous choisissons d’économiser nos forces pour gravir l’un des deux sommets qui surplombent la cité une fois en haut.

A 6h le coup d’envoi est donné et quelques mètres suffisent pour nous retrouver aux portes de la cité encore endormie.

On imagine alors ce qu’a dû ressentir le premier explorateur en tombant sur ce trésor de la civilisation Inca. Nous profitons qu’il n’y ai pas trop de monde pour marcher dans les ruines et nous imprégner de l’histoire et des mythes que renferment ces lieux. Il règne ici une atmosphère calme et paisible l’endroit idéal pour une retraite spirituelle.

La partie agricole du Machu Picchu, avec toutes ses terrasses en escaliers

Les pierres sont taillées avec une précision inégalable pour l’époque !
L’observatoire astronomique, pour observer le mouvement des étoiles ainsi que la course du soleil, de manière à déterminer le calendrier des tâches agricoles

Les lamas gardent la cité… mais surtout passent la journée à brouter l’herbe !

Heureux d’avoir préservé nos forces, nous nous attaquons aux 1900 marches de la Montaña. Là encore le Machu Picchu nous met à l’épreuve avec 1h30 d’ascension à couper le souffle. 550 mètres plus haut, le panorama dépasse nos espérances, mais il est de courte durée car les nuages viennent tout tapisser de blanc.

Nous redescendons pour nous diriger vers la Porte du Soleil, qui se trouve à 45 minutes du site. Cet emplacement offre une vue imprenable du Machu Picchu dans son écrin. Les nuages se sont dissipés et les rayons du soleil illuminent de nouveau la cité.

Nous retournons une dernière fois dans les ruines pour être sûr de n’avoir rien manqué et nous redescendons à pied jusqu’à Aguas Calientes. Malgré les 11h30 de marche, cette journée au Machu Picchu nous aura laissé un souvenir impérissable… ( aussi bien dans nos têtes que dans nos jambes ! )

La porte d’entrée principale de la cité

Le Temple du Soleil

Ce lama semble avoir trop vu le Machu Picchu, cela ne lui fait plus aucun effet !

 

4 commentaires sur “Machu Picchu, merveille du monde

  1. J’ai besoin d’une retraite spirituelle … Bravo pour cette longue marche avec un dénivelé à couper le souffle … Mais la vue est à couper le souffle aussi !!! Merveilleux

    1. Merci Patricia pour tous tes commentaires, je vois que tu nous suis assidûment! Je suis contente que nos articles te plaisent. Cela nous fait très plaisir de partager nos aventures, et encore plus quand nous avons des retours aussi enthousiastes! 🙂 Grosses bises!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *